Le rachat de crédits : une opération de plus en plus sollicitée

Le rachat de crédits : une opération de plus en plus sollicitée

27 septembre 2019 0 Par Jean Louis

Le rachat de crédits, appelé aussi regroupement de prêts ou encore restructuration de dettes est une solution financière qui permet d’améliorer la situation budgétaire d’un ménage. L’objectif principal est pour l’essentiel de réduire la charge mensuelle qu’il consacre au remboursement de ses diverses créances de crédit. En bref, ce montage financier est mis en place pour lui permettre de retrouver un réel confort dans son budget, en rééchelonnant ses dettes, ce qui va aussi lui apporter la possibilité de retrouver une capacité d’épargne ou de financer un nouveau projet. A long terme, l’opération est moins intéressante car elle provoque une hausse du coût total du crédit. Nous allons donc exposer ci-dessous ses avantages et ses inconvénients.

Le regroupement de crédits est-il une bonne solution ?

 

À la question de savoir si le rachat de crédits est une bonne solution pour gérer son budget, la réponse est certainement oui, même s’il faut considérer tous les différents paramètres. Encouragé par des taux toujours bas actuellement, il rencontre un franc succès auprès de plus en plus d’emprunteurs qui souhaitent en finir avec les fins de mois difficiles et retrouver la flexibilité, l’autonomie et le confort dans leurs finances personnelles. Véritable opération bancaire en tant que telle, le regroupement de prêts permet de réunir tous les crédits mais également d’autres dettes du foyer. Il peut s’agir, en premier lieu, de tous les emprunts comme les crédits renouvelables, les prêts personnels, les crédits affectés tels que les crédits auto ou travaux. A tous ceux-ci, s’ajoutent les dettes fiscales comme les retards d’impôts sur le revenu, taxes d’habitation ou foncière, les dettes familiales, les impayés de loyer, de diverses factures, des découverts bancaires, etc.

L’établissement financier qui accorde le crédit va prendre en charge le solde de toutes les créances et dettes en cours, auxquelles va se substituer un nouveau crédit. Celui-ci pourra bénéficier d’un nouveau taux d’intérêt renégocié, d’une nouvelle assurance mais aussi d’une nouvelle durée d’emprunt. Cette dernière, ainsi que le montant d’une nouvelle mensualité unique vont être définies selon la capacité de remboursement de l’emprunteur, c’est-à-dire ses revenus. Ainsi, il va pouvoir réduire de manière parfois considérable le niveau de ses charges mensuelles. En résumé, l’opération de rachat de crédits va permettre de retrouver une bouffée d’oxygène dans ses finances, mais aussi d’éviter l’endettement excessif, voire le surendettement. Cette solution efficace va aussi dans certains cas offrir la possibilité d’inclure une somme d’argent sous forme de trésorerie supplémentaire dans le crédit unique souscrit, ce qui peut permettre de financer un nouveau projet.

Les avantages du rachat de crédits

 

Un des avantages majeurs du rachat de crédits est la révision du taux d’intérêt. Depuis une dizaine d’années, les taux immobiliers et du crédit en général n’ont fait que baisser. Aujourd’hui, ils sont bien plus intéressants qu’ils ne l’étaient. Le regroupement de prêts donne la possibilité de racheter aussi les crédits renouvelables, dont les taux grimpent parfois au-delà des 20%. Une telle opération financière signifie donc un taux unique et revu à la baisse pour l’ensemble des anciens crédits rachetés. Attention cependant à ne pas tenir compte uniquement du taux d’intérêt pour vérifier si elle est rentable, c’est l’ensemble des frais et le cout total du crédit qui doit être étudié à la loupe.

Un deuxième avantage majeur du rachat de crédits est la mensualité unique, ce qui simplifie la gestion de la dette : un seul prélèvement mensuel à date fixe et un seul interlocuteur bancaire à gérer. Son montant peut baisser dans une proportion importante selon la nouvelle durée choisie. Lorsqu’il s’agit d’un rachat de crédits à la consommation, celle-ci peut aller jusqu’à 25 ans, et 35 ans pour le rachat de prêt immobilier. Une mensualité moins lourde permet de parer aux risques d’insolvabilité et apporte une réelle solution à un budget déséquilibré. De plus, son montant est adapté aux ressources du ménage, donc il n’y a pas de risque qu’elle ne soit pas honorée. Le fait de n’avoir qu’un seul établissement financier à qui s’adresser évite bien souvent les rejets de prélèvement, les agios et autres irrégularités qui peuvent survenir. Le rachat de crédits est l’occasion de renégocier les conditions du contrat de crédit, elles incluent bien entendu le taux d’intérêt et la durée, mais l’emprunteur peut par exemple demander la suppression des indemnités de remboursement anticipé ou le décalage d’une échéance.

Mis à part le fait que tous les crédits et toutes les dettes peuvent être regroupés dans un rachat de crédits, ce qui est un avantage majeur, il peut aussi inclure un montant d’argent affecté à un nouveau projet. Cela permet à l’emprunteur de financer un achat, des travaux, un véhicule, un voyage, etc., sans avoir à souscrire à un nouveau crédit. Ainsi, l’endettement excessif est évité et, au contraire, le taux d’endettement est remis à un niveau raisonnable, c’est-à-dire 33% maximum. Enfin, l’assurance emprunteur peut être, elle aussi, unique et renégociée, avec une cotisation globale qui pourra être bien moins chère. Pour les futurs retraités, le rachat de crédits est une solution pour anticiper la baisse de revenus liée à la cessation de la vie active car la mensualité peut être ramenée à un niveau compatible avec le montant de la pension de retraite perçue. Même si l’opération de rachat consiste à remplacer plusieurs dettes par une nouvelle créance, son effet sur le budget est très positif.

Les inconvénients du rachat de crédits

Le rachat de crédits étant une opération financière à long terme, son impact sur le budget peut être moins intéressant qu’il le semble. La baisse de la mensualité qui découle à la fois de la chute du taux d’intérêt et de l’allongement de la durée de remboursement, permet de retrouver un confort financier certes, mais ces actions augmentent le coût total du crédit. Cela signifie que le rachat de crédits peut coûter cher au niveau des intérêts payés sur le long terme. Pour réduire ces frais, la meilleure option sera de négocier un taux le plus bas possible et en même temps rembourser une mensualité la plus élevée possible, ce qui aura un impact direct sur la durée du crédit qui sera moins longue.

Attention également à la baisse du taux d’endettement du ménage qui est une conséquence positive d’une opération de rachat de crédits. Elle peut entrainer l’emprunteur à contracter un nouvel emprunt auprès d’un autre organisme financier que celui qui a accordé le rachat de crédits, ce qui peut entrainer,à nouveau, un endettement excessif et donc une détérioration de sa situation financière.

Les frais d’un rachat de crédits sont un autre paramètre à vérifier avant de se lancer dans une telle opération. Ceux-ci vont alourdir le coût global de l’opération de rachat. Parmi ces frais il faudra compter :

–          Les frais de remboursement anticipé de tous les crédits en cours. Ils sont plafonnés à 6 mois d’intérêts sur le capital restant dû, dans la limite de 3% de celui-ci.

–          Les frais de dossier de la nouvelle banque ou des frais de courtier qui peuvent représenter 1% en moyenne de la somme totale empruntée.

–          Les frais de garantie pour les financements avec hypothèque (prise ou mainlevée) ou caution.

Avant d’obtenir un accord, le dossier de l’emprunteur devra passer par une étude de faisabilité définie par les critères propres à chaque établissement financier.