Investir quand on est jeune ? C’est possible

Investir quand on est jeune ? C’est possible

19 mars 2019 0 Par Jean Louis

Désormais, l’image d’un investisseur est désormais changée. Cette image d’une personne de la quarantaine et plus est dorénavant écartée, mais également que les gros placements n’intéressent que les profils dépassant les 50 k€ n’est plus que théorie. Dorénavant, les jeunes sont de plus en plus nombreux à investir, conscients que l’indépendance financière doit s’acquérir le plus tôt possible.

Le premier placement jeune

Tout commence par le livret bancaire, c’est la base ! C’est le meilleur moyen de placement sûr et constant. La somme placée n’est pas forcément colossale, mais il est très recommandé de se souscrire à une assurance vie très tôt ainsi qu’un plan d’épargne en action. L’avantage de ces actions est promettant, car sur le plan fiscal, plus les années passent, plus la valeur de votre placement augmente.

L’immobilier, un moyen de placement désormais accessible aux jeunes

Pour ceux qui souhaitent aller au-delà des comptes épargnes, le monde de l’immobilier est désormais plus accessible aux jeunes actifs ou même aux étudiants. Mais il est utile de rappeler que : qui dit placement dit risque. La fiscalité, ainsi que les divers frais sont à prendre en compte, avant de placer dans ce secteur. Il existe tout de même des solutions pour aider un jeune désirant de plus gros revenus notamment dans le secteur de l’immobilier comme :

L’achat d’un bien immobilier à Toulouse : une solution de facilité a été adoptée par les banques, afin que les jeunes bénéficient de prêts pour l’accession d’une propriété en tant que primo accédant. Un taux zéro cumulable par le PAS (Prêt à l’Accession sociale), ainsi que la prime de l’état peuvent également être offertes selon votre PEL. Seul revers de la médaille, cet investissement engage un emprunt bancaire sur du long terme, qui pour un jeune est encore un autre combat.

À court terme, quelles sont les alternatives ?

Un rendement à court terme est toujours la priorité pour les jeunes désirant se faire de l’argent le plus rapidement. L’important est donc de pouvoir investir et en récolter le plus rapidement possible, il n’est pas question de bloquer les fonds trop longtemps.

Toujours dans le domaine de l’immobilier, la tendance est actuellement le « crowdfunding » ou le financement participatif. Les avantages pour un jeune investisseur sont nombreux comme le fait de pouvoir investir une somme minime (dès 1000 €) et permettent de percevoir des taux de rendement plus conséquents que la SCPI ou autres placements habituels. Autre avantage de ce concept est le délai de remboursement sur le court terme qui est de 24 mois maximum, et peut également présenter des avantages en terme d’imposition.

La bourse, comme des grands !

Avant de s’y lancer, il est vivement conseillé de comprendre le fonctionnement de la bourse, et ensuite le maîtriser. Commencez par exemple sur un compte de simulation pour vous familiariser dans les opérations, puis opérez sur des actions faciles comme acheter des actions comme l’OPCVM, ensuite lancez-vous sur des actions solides qui perdurent en moyen terme. La bourse est un domaine pour les plus avisés, débutants : passez votre chemin !

Et pourquoi pas dans le Web partenariat ?

Mettez en avant votre connaissance, investissez dans un « truc » qui vous plaît, qui vous inspire, qui vous passionne ! Développez votre projet personnel et mettez tout cela dans votre blog. Le but est d’avoir un maximum de visiteur puis échanger entre passionnés.

Pour faire court, investir est désormais accessible aux jeunes, dans l’objectif de générer des revenus afin de se préparer au combat de la vie et acquérir au plus tôt son indépendance financière. Investir est un grand mot, les risques ne sont pas écartés, il suffit juste de bien connaître le terrain de jeu.