Devenir propriétaire, nos conseils pour se lancer

Devenir propriétaire, en voilà une grande étape ! Loin d’être une tâche facile ou anodine, l’accession à la propriété se prépare longuement en amont, et pour cause. Il va vous falloir trouver les meilleures offres, que ce soit pour le bien de vos rêves, ou encore le prêt le plus intéressant ; ainsi que la banque qui saura vous aider au mieux. Voici nos conseils afin de vous préparer au mieux !

Définissez votre projet immobilier

Tout d’abord, il est important que vous définissiez ce que vous recherchez. Si vous êtes en couple, il sera nécessaire de vous mettre d’accord, ou de faire des concessions ! Il vous faudra répondre aux classiques : maison ou appartement ? Avec ou sans terrain ? Quid des travaux ? Neuf, ancien, ou encore, à construire ?

Une fois les grandes lignes établies, il faudra se concentrer sur votre situation familiale et professionnelle : êtes-vous certain de pas être muté d’ici quelques années ? Pour les couples, allez-vous agrandir votre famille ? Car un achat immobilier ne se montre vraiment intéressant que si l’on y reste plusieurs années !

Enfin, n’oubliez pas l’environnement : transports, éventuelles nuisances sonores ou lumineuses, espaces verts, commerces, écoles, vis à vis… Autant de critères à prendre en compte !

Évaluez votre budget et vos ressources

Prenez tout votre temps pour évaluer vos ressources et votre budget. Vous pouvez mettre à plat vos recettes mensuelles (salaires, épargne salariale, etc) ainsi que vos dépenses (crédits, pensions…) afin de jauger votre gain mensuel.

Puis, renseignez vous sur les aides auxquelles vous pourrez prétendre : PTZ+, prêt conventionné, PEL, prêt action logement, PAS… Les aides sont nombreuses et ne manquent pas, vous pourrez très certainement prétendre à au moins l’une d’elles ! Si vous souhaitez investir, mais dans un but final de location, sachez que vous pourrez prétendre à la réduction d’impôts de la loi Pinel. Attention, seulement certaines villes sont concernés, selon leurs zones. Renseignez-vous par exemple sur la loi pinel Montpellier (zone A), Sceaux (Zone A bis), ou bien Nantes (zone B1).

Pour terminer, les derniers frais à prévoir seront ceux concernant… le futur achat. Les oublier serait problématique ! Frais de dossier, d’agence, d’acquisition, de caution, assurance(s), déménagement et peut-être travaux, la facture peut vite s’élever !

Faire ce point sur vos ressources vous aidera à y voir clair dans votre budget ainsi que votre capacité d’emprunt. L’idéal : que votre taux d’endettement – mensuel – ne dépasse pas les 30 % de vos ressources.

L’apport personnel

Contrairement aux idées reçues, l’apport personnel n’est pas obligatoire. Cependant, ce dernier saura rassurer votre banquier ! Évidemment, plus la somme est élevée, plus votre banque consentira à vous accorder un prêt. De manière générale, les banques ont pour habitude de demander à ce que minimum 10 % du montant du logement soit financé par vos propres fonds. Un montant de 20 % sera cependant plus confortable et conseillé. Mais si vous êtes primo-accédant, cela peut vous compliquer la tâche ! Mais n’ayez crainte : il vous sera toujours possible d’obtenir votre prêt. Votre banque se penchera sur votre situation financière (gestion de vos comptes, absence de découvert, etc) et professionnelle (CDI, ancienneté…).

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à trouver le bon prêt, une assurance, et la bonne banque ! L’accession ne sera plus très loin après ces démarches !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *