Quelques conseils pour bien investir en loi Pinel

Mise en place en septembre 2014, la loi Pinel est l’un des nombreux dispositifs élaborés par le gouvernement pour aider les contribuables français à se lancer dans l’immobilier locatif. Cette législation accorde aux intéressés une multitude de privilèges, dont la possibilité de payer moins d’impôt. Cependant, ce système est soumis à plusieurs contraintes et possède quelques pièges que les particuliers doivent connaître pour éviter de faire un mauvais investissement. Voici des conseils qui peuvent vous être utiles si vous envisagezd’investir avec cette législation.

Sélectionner avec précaution l’emplacement du bien

Le choix de la zone à investir est l’un des points à ne surtout pas négliger pour investir avec le dispositif Pinel. En effet, cette loi s’adresse, entièrement, aux localités tendues, c’est-à-dire les régions où la demande en logement locatif dépasse l’offre disponible. Ces endroits sont répartis en 3 sections, à savoir :

  • le Genevois français et les agglomérations de la Côte d’Azur ainsi que de l’Île-de-France (zone A),
  • Paris et 29 communes environnantes (zone A bis),
  • la grande couronne parisienne, les DROM-COM (départements et régions et collectivités d’outre-mer), les villes dénombrant plus de 250 000 habitants et les communes où les loyers sont élevés (zone B1).

En outre, la situation géographique du bien a aussi un impact important sur l’attractivité de la résidence. Effectivement, les locataires sont captivés par des biens se trouvant non loin des transports en commun, des établissements scolaires, des marchés et des services à la personne. Cela est dû au fait que ces logements leur facilitent la vie. Par ailleurs, les particuliers sont également attirés par le dynamisme et le développement des villes, car ces métropoles offrent plus de chance d’avoir des emplois. Ainsi, bien sélectionner l’emplacement du logement vous aide à éviter les risques de vacances locatives.

Trouver un logement répondant à divers critères

Le choix de la résidence à mettre en location est également un élément qui mérite réflexion lors d’un investissement avec le dispositif Pinel. D’un côté, la loi exige que la résidence que vous mettiez en location honore plusieurs conditions. Tout d’abord, la propriété doit être neuve et acquise avant la fin de l’année 2021. Ensuite, il faut que la résidence respecte les normes énergétiques et thermiques en vigueur (RT 2012 ou BBC 2005). Pour finir, le montant de l’acquisition ne doit pas dépasser un seuil de 5 500 €/m² avec un plafond d’investissement de 300 000 €/an.

D’un autre côté, la propriété doit répondre aux besoins et aux attentes des locataires. En effet, acheter un appartement dans une localité où les contribuables veulent habiter dans des maisons est un mauvais investissement. Pour dénicher le bien idéal, le plus judicieux est de recourir au service d’un professionnel de l’immobilier.

Respecter à la lettre les conditions de la location

Une fois que vous avez déniché le logement parfait, vous devez le mettre en location en suivant les règles imposées par la loi Pinel. En premier lieu, il faut que vous louiez sans meuble votre  pour 6, 9 ou 12 ans. En second lieu, votre propriété doit faire office d’habitation principale du locataire. Pour terminer, vous êtes tenus de respecter les plafonds du dispositif sur les loyers et les ressources des occupants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *