Emprunter sans apport : rêve ou réalité ?

Le projet d’une maison est un rêve partagé par des millions de Français qui souhaitent devenir propriétaire ou investir dans la pierre pour une résidence secondaire ou du locatif, seulement les portes ont tendance à se refermer lorsque l’apport n’est pas présent. Lumière sur ce financement particulier où des solutions subsistent.

Le prêt sans apport se porte bien

Contrairement aux idées reçues, le crédit sans apport se porte bien. Cependant, de nombreux ménages doivent multiplier les démarches pour obtenir la meilleure offre, d’un projet d’acquisition, les Français passent à une course d’obstacles où les offres en tous genres peuvent faire leur apparition.

prêt immobilier sans apport

Avec un apport, un emprunteur peut négocier son taux, faire valoir son profil emprunteur et gagner plusieurs milliers d’euros sur le remboursement total de l’emprunt car en empruntant moins, on rembourse moins et donc les intérêts sont minimisés. Sans apport, c’est plus compliqué car il faut jouer sur le profil emprunteur, montrer sa bonne volonté et tenter la négociation en acceptant parfois de souscrire des produits complémentaires : épargne, assurance vie, assurance.

Quelles conditions pour le prêt sans apport ?

Un projet immobilier sans apport n’est pas une fiction, c’est bel et bien possible en s’adressant à un spécialiste du financement (voir ce site par exemple). L’idée étant de réaliser une demande en ayant des comptes bancaires propres, c’est-à-dire pas de présence de rejets ou d’impayés dans les trois mois qui précèdent la demande. Ensuite, il faut définir clairement le projet et le montant du financement pour pouvoir couvrir les éventuels frais liés à l’opération, on parlera alors de financement à 110%.

Enfin, l’assurance du crédit est bien souvent un produit de marge, qui permet aux banques de contrer un taux de crédit très bas, c’est pour de nombreux emprunteurs une contrepartie obligatoire, à savoir souscrire une assurance du prêteur coûteuse, il est bon de savoir que l’on peut changer de couverture pendant 1 an après signature du contrat.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *